fr     uk

Apertura Onira

 

       


  Présentation
Présentation
Présentation
Présentation


 

 -  Présentation   

Onira reprend le profil de caisse initié sur Armonia.
Le projet est plus ambitieux, les moyens mis en œuvre plus importants.
La structure multiplis de médium haute densité est portée à 25mm pour les quatre faces et à 47mm pour les dessus et dessous. Ainsi nous privilégions le traitement des surfaces les plus émissives.


Cette structure de panneaux laminaires est mise en forme autour d'une ossature constituée par six couples de forte épaisseur.
Pour une optimisation de l'écoulement des bruits solidiens, le caisson de l'Onira repose sur un cône central positionné sur l'axe du centre de gravité. Les quatre pointes latérales n'ont comme unique fonction que de stabiliser l'enceinte.

L'Onira est équipée de deux 17cm de grave médium, identiques à ceux utilisés sur l'Armonia. Ils font appel à un puissant circuit magnétique de 11cm de diamètre, totalement décompressé.
Le cône du type Isotactic Matrix allie rigidité et amortissement, permettant de reproduire une large bande de fréquence sans mode de rupture et un faible de taux de distorsion.
Une bague en cuivre, placée sur le noyau, permet de réduire les taux de distorsions.
Une étude très poussée de l'architecture interne de la charge permet un fonctionnement réellement corrélé des deux haut-parleurs de grave medium, ce qui est rarement le cas.

Le haut parleur d'aigus est, comme celui de l'Armonia,  issu d'une nouvelle génération de tweeter ruban qui utilise un sandwich aluminium/polymère.
Ce tweeter bénéficie d'une surface émissive double de celui de l'Armonia, donc bien supérieure à tous les tweeters à dôme du marché, pour une masse dix fois inférieure.
Cette caractéristique permet de choisir une fréquence de transition plus basse et de pouvoir bénéficier de la finesse, de la précision et de l'attaque du tweeter à ruban sur une plus large bande de fréquences.

Pas de grand système sans filtre digne de ce nom, et celui de l'Onira contribue aussi à l'exceptionnelle qualité sonore de cette enceinte.
Le filtre, mis au point par Christian Yvon, reprend son architecture "DRIM" qui lui permet de sculpter les profils des courbes amplitude-fréquence des haut-parleurs  pour optimiser la plage de transition et minimiser l'intermodulation.
Des pentes, à la transition de successivement 6dB, 12dB et 24dB par octave, permettent la plus grande linéarité combinée au respect des alignements temporels.

A l’écoute, on retrouve sur Onira, les éléments communs à toutes les enceintes Apertura : Justesse des timbres, précision des registres, mais avec une capacité dynamique incroyable qui s’exprime aussi bien dans des écoutes de grandes masses orchestrales que  dans les passages les plus subtils.
L’effet de présence des interprètes est saisissant. Onira s’efface devant la musique et vous fait redécouvrir vos morceaux favoris.

.